Raid au Costa Rica

Au mois d’avril nous sommes partis pour faire un raid en voiture au Costa Rica avec les Pistes de l’Amitié

Le rendez-vous était donné à Paris pour prendre un vol vers San José la capitale, via Mexico.

Nous étions 16 venant de différentes régions de notre pays.

Le Costa Rica est le plus petit pays d’Amérique centrale, grand comme 6 départements français, une région en somme. Mais ce qui fait son charme c’est ses deux, côtes Caraïbe du coté atlantique et la côte Pacifique, ses volcans aux centre du pays ses différents climats et bien sur sa nature sauvegardée. Tout cela je l’avais lu sur différents sites et cela m’avait attiré vers cette destination. Maintenant, nous avions tous hâte de découvrir ses beautés naturelles.

Arrivés à San José

Le loueur de voitures nous attendait en bus pour nous accompagner à son bureau. Dès les voitures récupérées, avec un GPS routier en prime, nous nous sommes précipités vers notre hôtel afin de récupérer au plus vite des 8 heures de décalage horaire et de la fatigue obligatoire après ce long voyage.

Le soir, après l’apéritif commun et le briefing, nous avons tous préféré diner à l’hôtel afin d’équiper le plus rapidement possible les véhicules de nos VHF et GPS indispensables pour effectuer en groupe les quelques 2000km prévus pour ce raid.

Le premier jour

Nous sommes partis par la route en direction du Pacifique et plus précisément de Puntarenas pour traverser le golf en bateau afin d’atteindre la péninsule de Nicoya puis direction Montezuma où nous attendait notre hôtel.  La nature ici est très différente de celle que nous apercevions depuis la route qui nous a amené jusqu’à l’embarcadère, finis les champs de canne à sucre, mais des cocotiers, des bananiers et une jungle un peu moins verte qu’espérée car cette partie du Costa Rica est la plus aride. Première baignade dans les vagues du Pacifique la plage est à 50m de l’hôtel et le soir après une viande de bœuf des plus savoureuse, dégustation de Pina-Colada et autres Caïpirina dans un petit bar au bord de l’eau. PURA VIDA ! Nous y sommes.

Voir photos

2ème et 3ème jour

Si le premier jour nous n’avions fait qu’une dizaine de kilomètres de piste les choses sérieuses commencent le lendemain et le jour suivant, c’est pistes, pistes, pistes en effets car nous devons suivre la mer au plus près, parfois sur la plage, pour arriver à notre rendez-vous du soir.

J’avoue que nous avons eu du mal à soutenir le rythme tant nous passions d’une plage magnifique à une autre plage encore plus belle et cet océan nous attirait avec de l’eau à 26° et des palmiers pour profiter de leur ombre. Il a vraiment fallu nous mettre un sérieux coup de pied aux fesses pour décoller après le déjeuner pris dans petite paillotte sur la plage et reprendre la piste. Celle-ci magnifique nous a fait doucement arriver à Samara dans un hôtel tenu depuis 16 ans par des français où nous avons pu nous régaler d’une nourriture mélangeant à souhait nos traditions culinaires et celle du Costa Rica. Quelques singes nous regardaient depuis les arbres environnant ce qui donnais au repas une sérieuse touche d’exotisme. PURA VIDA !

4ème jour

Le lendemain encore au bord de la mer, des baignades, des rencontres avec des pêcheurs et une longue balade dans le sable sur la plage et oui c’est autorisé sur les plages, évidement il n’y a pas ou très peu de baigneurs et c’est le seul moyen de rejoindre les quelques maisons installées sur la plage entre mer et Jungle. Passage bien sùr de quelques gués en croisant quelques petits cours d’eau se jetant dans la mer. A cette saison se fut chose aisée mais a d’autres moments ce doit être un peu plus rock and roll. Nous sommes arrivés aux environs de Brazilito pour une bonne soirée de repos. Repas sur la plage, bye bye Pacifique demain en route vers les volcans.

5ème jour

Départ à 8h pour une partie de route afin de rattraper au plus vite les pistes qui doivent nous faire traverser une partie du pays et retrouver les montagnes. 50 km plus loin nous retrouvons une piste très agréable qui nous fait passer par des paysages champêtres et des parties de jungle bien touffue. Sur les arbres, une centaine de vautours nous surveillent. Nous arrivons dans un village d’où nous prenons une piste qui doit nous faire traverser une petite montagne. Plus nous montons vers le sommet plus la piste est ravinée avec des ornières compliquées. Nos petits 4×4 avec juste un blocage central peinent et c’est la première fois que nous devons faire machine arrière. De retour au village nous contournons et rattrapons très vite une grande piste qui nous fait passer au beau milieu des exploitations de cannes à sucre encore un paysage étonnant au volant de son 4X4. Nous arrivons le soir dans un hôtel qui est une réserve d’animaux, quelques Faons et Biches se promènent dans le parc surveillé par des singes perchés dans les arbres. Un homme en arme est là pour surveiller l’ensemble non pas des voleurs mais des animaux plus sauvages qui voudraient pénétrer dans le parc. PURA VIDA !

Voir photos

6ème jour

Après un petit déjeuner local et une nuit peuplée de cris d’animaux, nous partons vers les montagnes et après quelques kilomètres nous comprenons que le climat va changer rapidement. Le ciel se couvre la température change et la végétation déjà luxuriante devient impénétrable. Nous reprenons la piste afin de rallier l’entrée du parc de Rio Céleste et pour les plus courageux de faire une balade a pied dans la jungle pour aller voir cette rivière et ses cascades d’un bleu turquoise. Nous repartons sur des pistes caillouteuses pour arriver à Arenal et rejoindre notre hôtel.

Une belle étape se profile pour le jour suivant avec le tour du lac. Cette journée commence par un peu de mécanique, changement de roue et remplacement d’une batterie. Cette piste est vraiment très belle et ce lac surplombé par le volcan Arenal vraiment sauvage. Une végétation avec des fleurs multicolores, une herbe bien verte, des arbres inconnus sont à chaque virage comme un paysage de carte postale. Le climat est complètement différent de la côte pacifique. Le ciel est couvert, avec quelque averse mais la température reste très agréable. La piste pleine de surprise nous fait traverser des ponts, des gués et nous permet de voir nombre d’animaux tout cela entre forêt vierge et lac. PURA VIDA !

7ème jour

Le lendemain nous repartons vers la capitale San José où nous passerons la nuit avant de basculer pour rejoindre la côte Caraïbe. Très peu de pistes aujourd’hui car nous devons arriver tôt. Mais il est vrai que pour une fois le spectacle est sur la route. Nous empruntons une partie de la Transamérica, cette route qui va d’Ushuaia au Canada et nous croisons d’énormes Trucks qui semblent démesurés tant la route est étroite. Ils ne peuvent se croiser qu’à certains endroits d’où quelques encombrements bien compréhensibles. Incroyable, la route 66 Costa Ricaine PURA VIDA !

Voir photos

8ème jour

Le lendemain nous nous hâtons car l’étape est longue, une première partie de montagne puis de la plaine à travers les champs de bananes et d’ananas jusqu’au port de Limon. C’est le plus grand port de ce pays et pas le plus beau paysage à part si vous êtes un fan inconditionnel de containers en tous genres. Nous tournons à droite afin de rejoindre Puerto Viéjo et goûter aux charmes Caraïbes.

Une fois installés dans nos bungalows sur la plage nous allons manger et profitons de la vie nocturne, des cocktails, des rhums, le climat ressemble bien sûr à celui des iles, humide et chaud, les maisons sont du type antillais et l’ambiance très, mais alors très cool !!

9ème jour

Après une bonne nuit de repos l’ensemble du groupe est prêt pour s’adonner à diverses activités, les plus mordus iront faire encore des pistes mais rentreront bien vite car dans cette partie du Costa Rica elles sont très boueuses, d’autre iront voir des animaux sauvages dans les réserves environnantes et d’autres profiteront de la plage et s’essayeront au surf. PURA VIDA !

Puis retour vers San José par la route. Nous nous rendons chez le loueur, restitution des véhicules et hôtel. Le lendemain, visite de San José sans grand intérêt certains font une excursion vers un volcan voisin afin de monter jusqu’au sommet pour voir le cratère malheureusement aucune visibilité car très nuageux d’autres restent a se reposer au bord de la piscine de l’hôtel. Un petit tour au Hard rock café local sonnera la fin de ce périple.

Retour à Paris Via Atlanta

En conclusion ce fut un raid magnifique, un groupe cohérent et sympathique, des soirées mémorables et des paysages qui resteront dans ma mémoire. Définitivement, le 4X4, c’est le meilleur moyen d’aller vers les autres, de sortir des routes, d’aller discuter avec les locaux, d’échanger, de partager, de découvrir des paysages exceptionnels en dehors des axes ouverts au trafic touristique. Concernant le Costa Rica, bien que petit pays il recèle des trésors naturels, les gens sont cool et la devise Pura Vida est un concept, tout est Pura Vida quand tout va bien, on l’emploie aussi bien pour dire bonjour que pour signaler que l’on a passé une bonne journée, ça colle bien avec l’atmosphère générale de ce pays. Un seul bémol toutefois San José ou l’on retrouve toutes les grandes enseignes Américaines. L’ancienne capitale Alajuela a beaucoup plus de charme. Mais ce pays hispanique est un cocktail de paysages, d’amitié, de gentillesse, de liberté, de nature, d’animaux tout ça bien sûr à base de rhum. PURA VIDA !

Merci à Jeff, des pistes de l’Amitié et a Ferran de Navigattor pour ses cartes détaillées.